salsacubaine

La salsa cubaine

Cours de salsa cubaine tous les lundis de 19h00 à 20h30
Niveau Débutant
Au Centre du Danse Rick Odums – Paris 9ème
Y aller !

La Salsa cubaine : festive et dynamique

Le style cubain est le style le plus couramment pratiqué en France, du fait de la forte communauté cubaine y résidant et transmettant sa culture.
La salsa cubaine apparaît au milieu des années 50 dans les classes populaires et vient de la danse casino ; il prend ses racines dans le « son cubain » : très africain, « dans le sol », les gestes sont mesurés – on peut le danser dans des endroits bondés – et les figures épurées.
C’est avant tout une danse de la rue, populaire, sociale. Il se danse sur le temps « 1 ».

Vous apprendrez les pas et les déplacements de base en maîtrisant le rythme et la musicalité et vous vous perfectionnerez en assimilant des chorégraphies qui vous permettront d’enrichir votre style de salsa quel qu’il soit !
Le style cubain est abordé dans tous les cours de Salsa comme d’ailleurs tous les autres styles composant le style d’ Alex Lima !

La rueda de casino, une variante de ce style, consiste en des rondes (rueda) de couples où un meneur (la madre) annonce les passes à venir. Tous les danseurs effectuent ces passes en même temps, de sorte que les danseurs changent fréquemment de partenaire.
C’est une danse de divertissement individuel et collectif, qui possède une grande liberté et créativité dans les mouvements corporels et spatiaux.
Les couples en dansant peuvent faire des figures de salsa ou improviser en apportant des gestes, rythmes et mouvements des autres danses cubaines

La rumba est une danse de couple où les danseurs ne se touchent pas et qui évoluent sur des chants ou des percussions, en particulier la fameuse « clave ». La rumba est de plus en plus fréquemment intégrée dans diverses chorégraphies de salsa.
Elle est constituée de trois types de danse : le Yambu, le Guaguanco et la Columbia.
Lors du Yambu, le rythme est lent .
Le Guaguanco descend d’une danse de fertilité africaine. L’homme tente de « vacciner » la danseuse grâce à un jeu de séduction. La danseuse tente de séduire l’homme et d’éviter les « vaccinations ». Le rythme est similaire à celui du Yambu mais plus rapide.

La Columbia était traditionnellement réservée aux hommes, mais aujourd’hui elle est aussi dansée par les femmes. C’est une danse exprimant toute la bravoure masculine, le danseur tente d’impressionner les autres danseurs avec sa rapidité et son habileté.

JE VEUX SUIVRE CE COURS !